Les musulmans fêtent-ils Noël ?

Arabesque

Alors que les chrétiens fêtent Noël en souvenir de la naissance de Jésus-Christ, les musulmans ne considèrent pas cette journée comme une fête cultuelle. Pour eux, la naissance de Jésus-Christ ne constitue pas le début d’une nouvelle ère, car le début de l’histoire est en 622, l’année de l’exil vers Médine du prophète de l’Islam Mohammed.
Néanmoins, fêter Noël s’inscrit dans une dimension commerciale pour les musulmans vivant en France. Cette fête est perçue comme une occasion de partage de moments familiaux autour d’un repas et d’échanges de cadeaux.

Que dit le coran ?

Pour les musulmans Jésus est considéré comme un prophète, appelé et envoyé par Dieu avec un message plus spécifiquement orienté vers les Chrétiens en apportant l’Évangile, comme Moïse a donné la Torah pour les Juifs.

Le Coran affirme certaines vérités mentionnées dans la Bible, mais très souvent avec des différences importantes. Voici quelques exemples

La Sourate 19 (dite de Marie) aux versets 19 à 21 : « Il dit : je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur. Elle dit : comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m’a touchée et que je ne suis pas prostituée ? Il dit : ainsi sera-t-il ! Cela m’est facile, a dit ton Seigneur ».

La naissance virginale de Jésus est reconnue par les musulmans par la vierge Marie. Les sourates 3 (appelée la famille d’Imran) v 38 à 47 ainsi que 17 (appelée le voyage nocturne) v 1 à 34 mentionnent aussi cette naissance particulière.

Jésus est venu comme un signe, un miracle, un acte de miséricorde selon la Sourate 19 v 21.

Les circonstances de sa naissance diffèrent de la Bible, notamment exprimées dans la Sourate 19 v 22 à 25 : « Elle devint donc enceinte (de l’enfant), et elle se retira avec lui en un lieu éloigné. Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier et elle dit « Malheur à moi, que je fusse morte avant cet instant ! et que je fusse totalement oubliée ! ». Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle, (lui disant) « ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis(lui) : Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux, je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ».

Cette même Sourate 19 v 30 indique que le bébé Jésus a parlé en ces mots : « je suis vraiment le Serviteur d’Allah. Il m’a donné le Livre et m’a désigné comme Prophète ».

La grande différence entre la foi islamique et la foi chrétienne réside en cette compréhension que Jésus n’est pas le Fils de Dieu, mais un prophète, même s’il occupe une place particulière dans le Coran.

Pour les chrétiens,

Selon Luc 2 v 11 : « un Sauveur vous est né aujourd’hui dans la ville de David ; c’est lui le Messie, le Seigneur », Jésus, Fils de Dieu et Sauveur est venu sur cette terre pour apporter cette bonne nouvelle du salut et de la réconciliation avec Dieu.

Abonnements

Recevez les dernières nouvelles de Mena

Je souhaite recevoir les publications suivantes

arabesque