Le blog

Suivez notre actualité

Arabesque

Témoignages

29 novembre 2019

Sonya découvre l’Evangile

Sonya*, Tunisienne d’une trentaine d’années, vit dans la banlieue de Tunis avec son mari et leur fils de 4 ans. Quand Sonya était petite, elle s’est procuré un Nouveau Testament et en a lu une partie, mais quand sa mère l’a découvert, elle l’a confisqué et lui a dit que c’était interdit. Cependant, une graine avait été semée.

Dieu se révèle

L’année dernière, le père de Sonya est tombé malade puis, il est décédé. Après sa mort, elle rêvait qu’il était avec Dieu. Elle rêvait aussi d’un homme qui venait vers elle avec une croix. Ces circonstances ont ravivé son voyage de foi. Quelques mois après cela, elle a contacté pour la première fois, des chrétiens, « J’ai besoin de quelqu’un pour me montrer comment suivre Jésus « leur a-t-elle dit. En fait, elle était prête à donner sa vie à Christ.

Dieu à l’œuvre

Sonya a décrit son mari comme « très religieux », mais il savait qu’elle souhaitait devenir chrétienne et, exceptionnellement, il n’y était pas opposé. Ils ont même convenu ensemble qu’une fois leur fils plus âgé, ils lui permettraient de choisir s’il voulait être musulman ou chrétien. Pendant ce temps, elle n’a informé personne d’autre de sa décision.

Lors de ses rencontres avec des chrétiens, Sonya posait beaucoup de questions sur les règles et les règlements, mais lorsqu’elle a commencé à lire la Bible, elle a compris ce que signifie réellement suivre le Christ.

Quelques semaines plus tard, elle a rencontré un croyant local et peu de temps après, elle a demandé à être baptisée, ce qui a rapidement été organisé. Son mari l’a emmenée à l’endroit où cela devait arriver. Dieu travaillait déjà dans sa vie aussi. Il avait remarqué un changement dans le comportement de Sonya qui l’avait impressionné. Par exemple, elle s’habillait maintenant plus modestement, mais elle expliqua que ce n’était pas à cause de règles extérieures, mais à cause de son amour pour Jésus. Réalisant que Dieu était à l’œuvre, nous avons aussi commencé à prier pour le mari de Sonya.

Vers Noël, il semblait être sur le point de croire et d’autres membres de la famille entendaient parler de la décision de Sonya et des changements survenus dans sa vie. Certains sont même venus à une fête de Noël. Puis la semaine dernière, nous avons appris que le mari de Sonya avait également cru : louez Dieu ! Nous continuons à prier pour les autres membres de la famille – Dieu travaille dans les cœurs.

C’est une histoire merveilleusement encourageante. Trop souvent, les musulmans qui se tournent vers Christ gardent leur foi secrète et ont beaucoup de difficulté à surmonter la peur de partager leur foi avec ceux qui les entourent. L’attitude tolérante du mari de Sonya peut sembler rare, mais une récente enquête, rapportée par plusieurs agences de presse, a révélé un phénomène que nous avons aussi constaté : une désillusion généralisée à l’égard de l’islam rend les Arabes plus tolérants à d’autres options, même au christianisme.

Prions pour que Dieu l’utilise pour ouvrir grande la porte à l’évangile dans tout le monde musulman. Et priez aussi pour ceux qui ne se retrouvent pas dans un environnement tolérant – que Dieu leur donne encore le courage de le défendre.

* pseudo

Partager cet article

Abonnements

Recevez les dernières nouvelles de Mena

Je souhaite recevoir les publications suivantes

arabesque