Le blog

Suivez notre actualité

Arabesque

News

11 juillet 2019

Harcèlement et persécutions contre l’église Algérienne

Notre correspondant en Algérie nous sollicite instamment à prier pour la situation des églises de ce pays.

« Nous avons besoin de l’aide de Dieu contre cette injustice et ce traitement injuste contre nous, croyants algériens.
S’il vous plaît, priez et mobilisez les autres pour prier, pour rouvrir notre église et trois autres églises qui sont encore fermées. »

Campagne actuelle de fermetures

En janvier 2018, des responsables d’église algériennes ont signalé que la plupart des églises affiliées à l’EPA (l’Église protestante d’Algérie) avaient été visitées par des comités formés de responsables des municipalités, du ministère des affaires religieuses, des pompiers, de la gendarmerie nationale et du service de renseignements. Les comités ont commencé leurs activités en novembre 2017. 

L’objectif déclaré de ces comités est de « vérifier le respect des règles de sécurité« . Cependant, ces comités ne se demandent pas seulement si la question de la sécurité est en jeu, mais également si les églises détiennent un permis de fonctionner comme lieu de culte, obtenu auprès de la commission nationale pour le culte non-musulman (la commission n’a délivré aucun permis aux églises depuis sa création). 

Ces comités et leurs décisions en matière de santé et de sécurité ne peuvent être considérés que comme un écran de fumée pour la répression religieuse. À la suite des travaux de ces comités, plusieurs églises ont reçu l’ordre de fermer et de cesser toute activité. 

Les dirigeants de l’Église algérienne voient dans ces activités une autre étape d’une campagne systématique des autorités contre les chrétiens et les églises. Le nombre d’églises condamnées ayant cessé ou limité ses activités est en augmentation depuis novembre 2017, avec des interruptions totales pendant les périodes de pression et d’attention internationales. 

Au fil des ans, les autorités ont menacé de fermer les églises parce qu’elles n’avaient pas obtenu l’autorisation d’utiliser leur bâtiment à des fins religieuses. Cependant, malgré de nombreuses demandes, le comité compétent n’a jamais délivré de permis. 

Enregistrement de l’E.P.A. 

L’EPA (Églises Protestantes Évangéliques) est l’organisation faîtière de nombreuses églises protestantes d’Algérie. Elle a été reconnue officiellement en tant qu’association religieuse en 1974. Une nouvelle législation régissant les associations est entrée en vigueur en 2012, exigeant le réenregistrement de celles-ci conformément à de nouvelles dispositions qui incluent que les associations nationales soient présentes dans au moins douze gouvernorats (équivalent du Préfet en France). L’EPA, répondant à ces exigences, a demandé à être réenregistrée en 2013. Jusqu’en octobre 2018, aucune réponse n’a été reçue et les autorités n’ont même pas accusé réception de la demande. 

Dans la réponse des autorités en octobre 2018, l’EPA a été informée qu’elles devaient modifier sa constitution pour exprimer leur acceptation de l’ordonnance de juin 2006 et leur soumission à celle-ci. C’est l’ordonnance qui discrimine les cultes religieux non musulmans et est utilisée comme base légale de la plupart des questions mentionnées dans ce document. La demande étant toujours en attente, l’EPA manque techniquement de statut juridique officiel. Au cours de la dernière année, des pressions ont été exercées sur les églises membres de l’EPA afin qu’elles agissent de manière indépendante auprès des gouvernorats – une démarche considérée comme une tentative calculée de fragmenter et d’affaiblir l’Église en Algérie. L’EPA a répondu aux autorités dans une lettre du 28 janvier 2019. Jusqu’à présent, les autorités n’ont pas répondu. 

Je peux prier 

  • Pour que les autorités algériennes retirent tous les avertissements, ordonnances de fermeture et poursuites judiciaires à l’encontre d’églises, et autorise toutes les églises affiliées à l’EPA à continuer d’utiliser les locaux loués comme lieux de culte. 
  • Pour que les autorités algériennes veillent à ce que la Commission du culte non-musulman fonctionne de manière efficace et équitable, que les demandes en instance des églises soient examinées de manière urgente et que les réponses aux futures demandes soient traitées dans le délai imparti de 60 jours. 
  • Pour que les autorités algériennes restituent à l’EPA les bâtiments d’église historiques confisqués par les autorités, mais pour lesquels l’EPA dispose de documents de propriété valables. 
  • Pour que les autorités algériennes traitent sans délai la demande de réenregistrement de l’EPA, qu’elles l’acceptent et fournissent des documents officiels confirmant son enregistrement en tant qu’association représentative de toutes les églises protestantes d’Algérie. 

Partager cet article

Newsletter

Recevez les dernières nouvelles de Mena

Je souhaite recevoir les publications suivantes

arabesque