L’Islam une religion parmi d’autres ?

Arabesque

L’Islam peut-il se vivre comme une religion parmi d’autres dans une société donnée ?

Un bref survol historique nous présente ce qu’était la coexistence islamo-chrétienne à l’époque médiévale autour des 9ème et 10ème siècles. Bagdad était le centre de la civilisation islamique ; des penseurs, tant musulmans que chrétiens et juifs, collaboraient dans des domaines comme la philosophie, les sciences ou encore la théologie. Ces exemples témoignent des liens intellectuels qui existaient entre chrétiens et musulmans.

La collaboration au Moyen Âge, sous l’Espagne musulmane, a été plus significative. C’était une époque où des savants chrétiens, juifs et musulmans excellaient dans des savoirs scientifiques. D’autres exemples de collaboration peuvent être lus dans l’ouvrage de JC.

Cet Âge d’or islamique a, pendant plusieurs siècles, permis le développement du savoir en Europe. Il fut également un exemple de cohabitation pacifique entre juifs, chrétiens et musulmans. L’appartenance religieuse ne représentait alors aucun obstacle à une cohabitation. Ces efforts de recherche scientifique furent stoppés par l’instauration de l’Inquisition en Espagne en 1478. L’expulsion des juifs et des musulmans d’Espagne va mettre fin à ce monde intellectuel et florissant.

L’Europe n’a jamais été une réalité géographique fermée sur elle-même. Des grandes villes islamiques du monde médiéval étaient non seulement Damas, Le Caire ou Bagdad, mais aussi, selon les périodes de l’histoire, Cordoue, Grenade, Palerme, voire Athènes, Tirana, Budapest ou Kiev.

Même si nous avons du mal à imaginer aujourd’hui comment l’islam peut se vivre de façon pacifique dans (et avec) une société occidentale de tradition chrétienne, l’histoire nous démontre que cela fut possible par le passé.

Avec tout ce qu’elle représente comme défi éthique pour les chrétiens occidentaux, la laïcité peut être considérée comme un modérateur, un garde-fou pour une meilleure cohabitation entre les religions. Par sa neutralité, l’Etat est invité à accorder à tous les croyants les mêmes droite et privilèges, sans égard à leur croyance ou incroyance religieuse. Elle peut pacifier les relations entre communautés religieuses contre toute tentation d’autoritarisme  religieux

Si vous souhaitez développer davantage le sujet, nous vous conseillons l’ouvrage « L’islam en 20 questions » de JC aux éditions Mennonites

Abonnements

Recevez les dernières nouvelles de Mena

Je souhaite recevoir les publications suivantes

arabesque